partout : reprise des festivités avec le Blocus Lycéen, Acte 2

"Pendant 2 semaines nous avons bloqué nos lycées. Pendant 2 semaines nous avons refusé d’aller en cours. Pendant 2 semaines avant les vacances nous avons soutenus ,en bloquant nos établissements, toutes les personnes qui luttent depuis le 5 décembre. Nos profs, nos parents, nos chauffeurs de bus, train, nos pompiers et nos médecins. La société française est en mouvement depuis plus d’un an, et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Contre les violences policières qui eborgnent, mutilent, tuent. En manif, ou dans nos quartiers. Contre la réforme des retraites qui met en place un système par points avec un âge pivot annonçant la baisse des pensions et le recul de l’âge de départ. En gros qui annonce, en particulier pour notre génération, une retraite misérable. Contre Parcoursup et la réforme du BAC. Outils de sélection assumés. Machine destructrice de l’avenir de notre génération. Sabotant nos conditions d’études. Contre le lycée Blanquer. Contre la précarité. Celle qui tue tout les jours. Celle qui fait qu’un étudiant s’immole car il n’arrive pas à joindre les deux bouts. Celle qui pousse au suicide chez les jeunes et les moins jeunes. 20% de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. En plein hiver, les SDF dorment dehors, les centres d’urgence sont plein à craquer. L’Etat ne fait rien. Contre l’inaction climatique. Pas besoin de le rappeler. L’extinction de masse ou le 6e continent de plastique. Nous sommes tous déjà au courant. L’indifférence du pouvoir face à la situation, elle, doit être criée sur tout les toits. La planète brûle, le système est responsable, l’Etat ne fait rien. Des dizaines d’autres choses nous révoltent mais il serait trop long de tout lister. Nous ne pouvons n’y ne voulons rester indifférent. Le jeudi 9 janvier, l’ensemble des syndicats appellent à une nouvelle journée de mobilisation nationale, des centaines de milliers de personnes manifesteront contre Macron et pour nos retraites, pour notre avenir. Nous appelons à ce qu’il n’y ait pas de rentrée. Nous appelons à bloquer tout les établissements de la métropole lilloise à partir du 6 janvier et à rejoindre la manifestation du 9. Contre Macron et son monde, pour notre avenir. Soyons determinés.